Tuesday, December 7, 2021

Charme de la lune

Il avait déjà une compagne quand elle est née. L’Alpha avait déjà une compagne qu’il aimait de tout son cœur, quand une belle humaine aux yeux vert émeraude, à la peau plus blanche que la lune et aux cheveux aussi noirs que la nuit est entrée dans sa vie.

-Bien sûr,” répondit Idara nerveusement, mais laissa la Lune de la meute prendre sa petite fille.

-Oh mon dieu, tu es magnifique ! -Elle s’est exclamée en prenant le petit dans ses bras et en retirant sa cape rouge : “Très, très belle. -Nakia a gazouillé en réponse, en agitant ses petits bras en direction de l’Alpha qui s’est reculé, “C’est une très belle Humaine et elle sent délicieusement bon, tu dois la laisser rester avec eux.

-Bien sûr que non, elle est humaine”, a répondu Sirhan.

-Oui, mais vous ne pouvez pas sentir son odeur. -Elle doit être la compagne d’un loup ou d’un être surnaturel, même si elle est humaine, ses odeurs sont fortes, magnolia, grenade et acajou, tu ne la sens pas ? -Nakia a immédiatement laissé échapper un gazouillis alors qu’elle était si proche de l’Alpha qui a pris une profonde inspiration.

Il fut surpris lorsqu’il put non seulement sentir le magnolia, la grenade et l’acajou mais aussi le jasmin et l’orchidée sur le petit humain, les fleurs préférées du loup, son loup ronronna joyeusement en sentant toutes ces senteurs.

-Thomala, ma chérie, l’appelle sa femme, elle veut te toucher, dit-elle en plaçant la fillette dans ses bras.

-Elle est très petite. -Elle s’est immédiatement blottie contre sa poitrine, glougloutant joyeusement avant de mettre son pouce sur sa bouche et de fermer les yeux, laissant échapper un long soupir avant de s’endormir. “Même si elle est la compagne d’un être surnaturel, elle est humaine, elle ne peut pas rester ici. -Elle a dit en remettant le bébé à Idara, ce qui a provoqué le réveil de Nakia qui s’est mise à pleurer bruyamment et le grognement de son loup en désaccord avec l’absence du bébé.

Humain
Elle n’était qu’une enfant quand son monde s’est effondré, elle ne pouvait pas se souvenir du feu autour d’elle, de l’odeur de la chair brûlée, du désespoir de ses parents à survivre pour la sauver, elle était un doux bébé de six mois qui pleurait si fort que son cri pouvait être entendu à travers la forêt, elle ne pouvait pas se souvenir de ses parents, pas de ceux qui l’ont mise au monde, le cri a atteint la partie la plus profonde de la forêt alertant un couple de loups qui est sorti à sa recherche.

Ils ont réussi à la sortir de la maison en feu, la Louve s’est transformée en humaine pour pouvoir vérifier le petit emballage rouge, c’était une humaine, une belle fille avec des yeux verts stupéfiants comme les plus belles émeraudes, des cheveux noirs comme la nuit et une peau blanche comme la neige, elle gazouillait joyeusement en se blottissant dans la poitrine de la Louve.

-Bonjour, ma belle, quel est ton nom ? -Il lui a parlé gentiment en s’assurant qu’elle n’était pas blessée. Il l’a appelée en voyant le pendentif en or qui pendait à son cou, le bébé a gazouillé en réponse.

– Comment va-t-elle ? demanda le loup-garou en s’approchant d’eux.

-Elle va bien, elle n’a pas une égratignure”, répond Idara à son mari, “Elle est absolument magnifique.

-Elle l’est, je sais ce que vous pensez et ce n’est pas possible. -Il a dit qu’il sentait l’odeur du désir venant du corps de sa femme.

– Pourquoi pas ? On ne peut pas la laisser ici, elle est trop petite, on peut s’occuper d’elle.

-Je sais que nous pouvons, mais elle est humaine, à cent pour cent humaine. Qu’est-ce qu’un humain va faire parmi les loups ? -Sebastian a répondu à sa femme Idara.

-Nous pouvons l’élever pour qu’elle aime notre nature, c’est un petit humain qui n’a personne dans ce monde, elle a besoin de nous. -Elle pourra te dire papa et maman. On peut essayer ? S’il vous plaît.

-Ok, nous allons le faire, mais que ferons-nous si Sirhan n’est pas d’accord ? -Sebastian demanda, en rentrant dans la forêt, de serrer dans ses bras sa femme qui tenait fermement le précieux paquet qui faisait de son mieux pour atteindre le visage du loup avec ses petites mains.

-Nous allons quitter le troupeau,” répondit Idara d’une voix ferme.

-Qu’il en soit ainsi”, répondit Sébastien.

Il n’a pas fallu longtemps pour qu’ils se retrouvent dans la réserve où se trouvait le troupeau, il était tard dans la nuit, ils ont donc décidé de suivre l’Alpha du troupeau jusqu’au matin, lorsqu’ils sont entrés dans leur maison, Nakia dormait déjà profondément.

(…)

– Elle est humaine ! -explique l’Alpha en voyant le couple de loups devant lui avec la petite fille dans leurs bras.

Il ne se sentait pas bien ce jour-là, les choses s’étaient compliquées en ville, il gérait les affaires de la meute, ils possédaient plusieurs entreprises et il était revenu à la réserve pour trouver une petite fille qui sentait aussi bien, sinon mieux que son compagnon, car le loup-garou qui regardait le couple de loups avec sévérité avait son compagnon, mais son loup avait du mal à enfouir son nez dans la petite humaine. “Laisse-moi absorber son odeur, je veux la voir, approche-toi”, demanda désespérément son loup.

-Oui, elle est humaine mais ils n’ont personne, ses parents sont morts hier dans un incendie”, dit Sébastien.

– Ce n’est pas notre problème !

– Pourquoi tu cries ? Ma chérie, demande Juliana en entrant dans le bureau de l’Alpha, bonjour. Il a dit bonjour en souriant, s’approchant d’Idara, “Puis-je ? -Elle a demandé en montrant le bébé enveloppé dans une cape rouge.

-Déjà mon amour”, la consola Idara en l’enveloppant à nouveau dans la cape rouge avec laquelle elle avait été sauvée des flammes.

-Si ce n’est pas possible de garder le petit ici, nous vous demandons de nous bannir de la meute, s’il vous plaît,” demanda Sebastian en serrant sa femme dans ses bras tout en regardant l’Alpha dans les yeux, Juliana sourit de voir le loup si déterminé à donner à sa femme un enfant qu’il n’avait pas pu engendrer.

-Ils n’ont pas besoin d’être bannis, ils peuvent la garder. -dit Juliana en souriant.

-Juliana, non, ils ne peuvent pas la garder ici. -L’Alpha a contredit, en regardant sa femme.

-Oui, oui elle peut rester ici parce que c’est son destin, si la Déesse de la Lune n’avait pas choisi cela pour la petite fille, elle n’aurait pas perdu sa famille et ils n’auraient pas été là pour la sauver”, a-t-il argumenté, Juliana avait écouté toutes les explications de Sébastien avant d’entrer dans le bureau, “Elle est à sa place, elle est à sa place. -Elle a sa place ici”, dit-elle fermement, en regardant son mari.

-Ils peuvent la garder, mais s’il y a le moindre problème, je n’aurai aucun scrupule à les bannir.

-Merci beaucoup, il n’y aura pas de problème”, a remercié le couple.

Tous deux se dirent au revoir, partant avec Nakia dans ses bras plus qu’heureux, l’Alpha resta avec sa compagne, enfonçant son nez dans son cou et absorbant son odeur, rassurant son loup. Comme promis, aucun problème n’était survenu avec la petite humaine, Sirhan lui-même avait envoyé enquêter pour savoir si quelqu’un pouvait réclamer le bébé, mais apparemment elle était seule au monde, donc cela arrangeait Sebastian et Idara que Nakia soit légalement à eux.

Trois ans plus tard, Sirhan savait exactement ce que ressentait le couple de loups qui avait adopté Nakia, l’Alpha aurait donné n’importe quoi pour pouvoir faire de Juliana une mère, ils étaient ensemble depuis cinq ans et pendant tout ce temps ils n’avaient pas pu concevoir, malgré tous les traitements, cela semblait impossible pour eux aussi.

C’était Nakia qui jouait avec les enfants de son second, chaque jour qui passait elle devenait plus belle, chaque fois qu’il la percevait de près son loup luttait pour sortir, pour se montrer à elle, il l’observa pendant un moment alors qu’elle jouait, alors qu’elle regardait fixement quand une autre des filles commentait quelque chose puis lui répondait, il la regarda courir et soudain elle trébucha et tomba, il se leva immédiatement pour l’aider.

– Vous allez bien ? Nakia,” demande-t-il en venant à ses côtés et en l’aidant à se lever.

Je veux aller voir mon papa et ma maman”, a-t-elle demandé en se blottissant contre la grosse poitrine de l’Alpha qui sentait son loup ronronner pour avoir pu percevoir sa forte odeur.

Allons-y”, a dit Sirhan alors que les enfants leur disaient que le petit serait bientôt guéri. -Il a demandé en voyant comment l’éraflure sur son genou était pleine de saleté.

-L’Alpha, sans réfléchir, porta sa main à la jambe de la jeune fille et absorba sa douleur. “Merci”, dit Nakia en le regardant avec ces belles émeraudes.

– Que s’est-il passé ? – demande Idara, en courant hors de la maison à la recherche de sa petite fille.

-Elle va bien, elle a juste trébuché en jouant. -réplique Sirhan, en lui tendant le petit.

-Merci beaucoup, nettoyons la plaie pour qu’elle ne s’infecte pas. -Il a dit, en la prenant dans ses bras.

De rien, à plus tard”, dit-il, pas très convaincu car sa louve le suppliait de ne pas la quitter avant d’être sûr qu’elle allait bien.

-Dis au revoir à Nakia. -Idara a demandé à la petite fille.

Au revoir grand méchant loup”, dit-elle en souriant et en agitant la main tandis que sa maman l’accompagne dans la maison.

-Au revoir le petit chaperon rouge….

Article précédentMarié au diable
Article suivantUgly | Imperfect and Beasts Livre 1

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

0FansJ'aime
3,047SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles