Telenovela Télénovela Portugaise

La Vengeance de Veronica

Première saison

Vitória et Veronica sont deux jumelles parfaitement semblables, ayant émigré au Mozambique il y a huit ans, après avoir vécu de nombreuses expériences depuis une tragédie qui s’est déroulée à Lisbonne. Lors d’une fête, Vitória est violée. De ce viol est né Jaime Mendes (surnommé Jaiminho). Actuellement âgé de sept ans, il souffre d’un cancer dont le traitement, très onéreux, doit être pratiqué en dehors du Mozambique. À cette époque, la vie des deux sœurs va être liée à celle de Frederico Varela, un homme d’affaires portugais sans scrupules, installé à Maputo. Elles travaillaient à l’hôtel de son père au moment du viol.

Frederico est marié avec Diana Martins Varela, une chercheuse médicale reconnue dans le domaine du cancer à Lisbonne. Il fait partie de ces hommes qui pensent que l’argent achète tout. Frederico, millionnaire, fait une proposition à Vitória : il désire qu’elle soit sa compagne durant un voyage à travers le Chili et les États-Unis ; en échange il lui versera l’argent nécessaire pour sauver la vie de Jaiminho. Pensant à la guérison de son enfant, Vitória s’embarque avec Frederico. Mais lors du vol, leur avion disparaît mystérieusement dans le Pacifique. Les deux voyageurs sont considérés comme étant morts.

Après avoir découvert que sa sœur a été victime d’une escroquerie et, de plus, persuadée que Frederico était le violeur dont Vitória n’a jamais voulu parler, Veronica échafaude un plan pour faire soigner son neveu (qui se croit en présence de sa véritable mère) et prend l’identité de Vitória, sa sœur disparue, afin de détruire la famille Varela.

En possession de documents falsifiés, Veronica se présente à Diana comme la seconde épouse de Frederico et réclame la moitié de la succession du défunt. La guerre entre Diana et Veronica empire lorsque les deux femmes se disputent le même homme, Rodrigo Varela.

Rodrigo est le frère de Frederico et a déjà perdu Diana dans le passé. Il a émigré au Chili, où il a mené une carrière de chef d’orchestre au théâtre municipal de Santiago. Après la disparition de son frère, il est revenu au Portugal. Il retrouve son ancien amour, Diana. Cette dernière aime toujours Rodrigo, qui a désormais une liaison avec Veronica/Vitória devenue la grande ennemie de Diana.

Deuxième saison

Quelques mois plus tard et sans sa fille, Clara, dans ses bras, Veronica est toujours en détention provisoire pour payer un crime qu’elle n’a pas commis. Loin de tout, elle vit un véritable cauchemar. Son avocat veut qu’elle assume sa responsabilité de la mort de Samuel Matshine et en parallèle sa vie est on ne peut plus difficile en prison : plusieurs détenues décident de lui mener une vie noire à chaque fois qu’elles en ont la possibilité.

Daniel Figueiredo parvient à s’échapper de la prison, après avoir kidnappé Béatriz, la fille de Diana, mais il semble que ce ne soit pas encore le cas qu’on rachètera ses péchés. Il sort chercher de l’argent, même s’il doit cambrioler le bureau de Samuel.

Après avoir quitté le « Ximbengo », Patricia Carolino rentre à Lisbonne et sera la grande alliée de Veronica. Elle fera tout pour sortir sa nouvelle amie de prison.

Il semble que l’époque des rebelles soit déjà arrivée et que Maria Augusta Lencastre Varela (surnommée Guta) revienne enfin pour se consacrer à son rêve : être chanteuse. Lazaro Alves sera avec elle, comme toujours.

Après ce qui est arrivé à Samuel, Rodrigo était désolé d’être devenu le « complice » de Veronica, ignorant que le fait de le laisser attaché le laisserait vulnérable à quiconque voudrait l’assassiner. Mais cela n’empêchera pas Rodrigo de continuer à vouloir la justice.

Type de série : Telenovela
Titre original : A Impostora
Genre : Drame, romance, suspense
Création : António Barreira
Production : Plural Entertainment
Acteurs principaux : voir Distribution
Musique : Aurea
Pays d’origine : Portugal
Chaîne d’origine : TVI
Nb. de saisons : 2
Nb. d’épisodes : 341 en VO / 388 en VF
Format : 576i (SDTV) – Format 16/9
Durée : 55 minutes
Diff. originale : 4 septembre 2016 – 30 novembre 2017

Laissez un commentaire