Friday, July 1, 2022

L’amour sans âge

Deivyd est un homme libre, qui aime profiter de la vie, a un bon travail et quand il s’agit de relations amoureuses… il préfère ne pas s’engager avec une femme de manière sentimentale. Mais une fille de 19 ans pourrait le faire changer d’avis. Elle est agitée, rebelle et audacieuse, à sa seule vue son cœur s’emballe et une seule chose lui vient à l’esprit, il veut la faire sienne, mais il y a un petit obstacle : elle est la jeune sœur de son meilleur ami. Pourront-ils ignorer ses sentiments ou décideront-ils d’affronter tout le monde et de déclarer leur amour ?

CHAPITRE 1

-Joyeux anniversaire, mon ami ! -Jimena, mon amie, est venue chez moi avec un petit gâteau. Aujourd’hui, c’était mon dix-huitième anniversaire. J’étais encore au lit, Jimena avait toujours l’habitude d’arriver tôt et de me surprendre avec quelque chose et cette fois, c’était le gâteau qu’elle portait. Le week-end, j’ai organisé une fête, ma mère était très excitée, j’étais sa seule fille et elle était ravie de tout cela.

-Merci mon ami ! Je pensais que tu avais oublié.

-Je n’oublierais jamais l’anniversaire de mon meilleur ami, l’anniversaire de mon chéri.

-Je n’aime pas que tu m’appelles comme ça, je ne suis plus une chérie. -Je t’ai grondé. Mon amie m’a toujours donné ce surnom, quand j’avais seize ans, j’ai mangé tellement de sucreries que j’ai fini par avoir une grosse diarrhée, alors chaque fois qu’elle m’appelait comme ça, je me rappelais ce mauvais moment de ma vie.

-Il a posé le gâteau sur ma table de chevet et a grimpé dans mon lit. Ce gâteau est magique, la personne qui me l’a vendu m’a dit que si tu réussis à souffler la bougie la première fois, ton souhait se réalisera.

-Ne crois pas tout ce qu’ils te disent, Jimena.

-Allez, mon ami, ne soyez pas amer, soufflez la bougie et faites un vœu.

Je suis sorti du lit, je suis allé vers le gâteau, j’ai fermé les yeux et j’ai soufflé la bougie.

-Quel était ton souhait ? -demande

-Je ne vais pas te le dire, sinon mon souhait ne se réalisera pas.

-Je pensais que tu ne croyais pas à ces choses, mais je te connais si bien que j’ai deux choix : le premier est que Chad meure ou que la copine sexy de ton frère t’embrasse enfin.

Mon ami me connaissait très bien et même si je voulais la mort de Chad, je préférais un baiser de mon amour platonique.

Chad était mon ex-petit ami, ce bâtard m’a trompé avec une salope de l’école, mais j’avais la parfaite vengeance pour lui. Ce soir, un de mes amis m’aiderait à faire en sorte que Chad n’oublie jamais Ahs Fox.

Le reste de la journée a été passé avec mon ami, nous sommes allés au centre commercial, avons regardé un film et visité quelques magasins. Elle m’a donné un sac à main noir, il était cher et c’est pourquoi je l’avais choisi.

J’ai reçu quelques messages de mon frère et de sa petite amie, apparemment ils arriveraient dans la soirée pour fêter mon anniversaire, j’espérais que Deivy les accompagnerait aussi, il n’y avait pas de meilleur cadeau que celui-là.

-Vous devez bien réfléchir à ce que vous allez faire.

-J’ai déjà tout prévu avec Dan.

Dan était mon ami et il allait m’accompagner pour briser les vitres de la voiture de Chad, j’allais faire quelque chose de rapide, c’était une question de minutes, la chose difficile serait de sortir vivant de la maison de mon ex-petit ami, puisqu’il était entouré de chiens et de gardes du corps.

-Ça serait vraiment mauvais si tu passais ton premier jour de dix-huit ans en prison.

-Cela n’arrivera pas. -Parfois, mon amie pouvait être trop protectrice, on peut dire qu’elle était la voix de la raison dans notre groupe, nous étions trois. Jimena, Dan et moi.

Dan était l’amusant et l’impulsif, il avait quelques années de plus que nous, il a eu des problèmes avec sa famille et a abandonné l’école pendant deux ans et enfin il y avait moi, Ash, j’étais le rebelle, celui qui agissait toujours avant de réfléchir, celui qui ouvrait sa bouche et disait les choses qu’il pensait.

Je suis arrivé à la maison et je suis monté à l’étage pour me préparer, dans quelques minutes mon frère serait là. J’étais heureuse pour lui, il avait enfin trouvé l’amour de sa vie, Genesis, une fille joufflue si charismatique, je l’aimais beaucoup plus que son ex-petite amie en plastique, qui se trouvait être la sœur jumelle de Genesis.

Une demi-heure plus tard, j’étais prête, j’avais même entendu des voix en bas, cela signifiait qu’ils étaient déjà à la maison. Je me suis précipité en bas et bien sûr mon frère et sa petite amie étaient là, j’étais un peu déçu de ne pas voir Deivyd dans la maison.

-Joyeux anniversaire, soeurette ! -Mon frère s’est approché de moi et m’a serré dans ses bras, je lui ai rendu son étreinte.

-Ash ! Beaucoup de félicitations,” maintenant c’était le tour de Genesis.

Merci belle-sœur.

Ma mère a servi le dîner et nous sommes tous passés à table. Nous avons parlé de choses communes, mon frère et sa petite amie m’ont offert de magnifiques boucles d’oreilles, elles étaient en or pur, je les ai même portées à ce moment-là.

-Deivyd est désolé de ne pas être venu, apparemment il a eu des problèmes avec sa voiture, mais il m’a dit que demain il passerait à la maison pour te féliciter.

Je me sentais triste, au moins ce jour d’anniversaire je voulais voir mon amour platonique, je rêvais de recevoir un baiser de sa part, ce soir je me serais contenté d’un simple câlin.

Le dîner était enfin terminé, Dan m’attendait dehors. J’ai donc fait semblant d’aller dormir alors qu’en réalité j’allais sortir par la fenêtre et m’éclipser avec mon ami.

-Vous êtes prêts ?

-Je suis né prêt, allons faire tomber ce bâtard.

Dan démarra la voiture et se dirigea vers la maison de Chad. Le plan était parfait, nous entrerions dans la maison, pour distraire les chiens nous leur laisserions quelques grosses côtelettes pour qu’ils ne fassent pas attention à nous, nous casserions les fenêtres et sortirions par un des murs, je connaissais l’art de sa maison et je savais qu’il y avait un escalier de secours, tout était parfait, rien ne pouvait mal tourner.

(…)

-Vous êtes en état d’arrestation pour intrusion et pour avoir endommagé une voiture au nom de Chad….

-Vous l’avez mérité, M. le policier ! -Les parents de Chad avaient un nouveau système de sécurité et lorsque nous avons mis le pied dans leur maison, ils ont immédiatement envoyé une alerte à la police. -C’est un salaud, il m’a trahi et a mérité ça, s’il vous plaît, ne m’envoyez pas en prison.

Ah, tais-toi ! -Vous ne faites qu’empirer les choses.

Le flic m’a mis une paire de menottes sur les mains et m’a mis dans la voiture de patrouille, le connard de Chad m’a fait un sourire et j’ai souri en retour, j’avais vraiment tort si je pensais que c’était là que ça allait se terminer.

-D’accord, les perturbateurs, je pense que la prison sera un bon endroit pour vous.

Nous avons été emmenés dans une voiture de patrouille au poste de police. Ils nous ont fait sortir sans ménagement et nous ont mis dans une cellule.

-Tu as dit qu’on ne se ferait jamais prendre,” a craché Dan.

-Je ne savais pas pour le nouveau système de sécurité, mais ce n’est pas de ma faute, tu as acheté un steak trop petit et les chiens l’ont mangé en quelques minutes.

Tout cela était faux, comment allais-je sortir de cet endroit, c’était la deuxième fois que je finissais en prison, j’avais promis à mon frère de bien me comporter et maintenant j’étais à nouveau enfermé dans une cellule.

-Vous avez le droit de passer un seul appel téléphonique, alors ne le gaspillez pas et utilisez-le pour des personnes qui viendront vous chercher.

J’étais le premier à sortir, je ne savais pas qui appeler, évidemment pas mon frère ou sa petite amie, pas Jimena non plus, il n’y avait qu’une seule personne qui pouvait m’aider.

Un coup, deux coups et rien ne répond ; troisième coup – Bonjour !

-Allô, c’est… c’est Ash et… ben… je suis en prison, tu peux venir me chercher ? -L’appel a été coupé immédiatement, bon sang, je n’ai même pas eu de réponse de sa part, j’étais perdu.

Je suis retourné dans la cellule et j’ai serré mes jambes, je me sentais déçu. Personne ne viendra me chercher.

-Ne t’inquiète pas Ash, on va s’en sortir. -Dan s’est assis à côté de moi et a mis ses bras autour de moi, à ce moment-là je ne pouvais que faire confiance à mon ami. Je suis resté longtemps dans cette position, j’étais tenté de pleurer, mais j’ai réussi à garder les yeux secs.

-D’accord les gars, vous pouvez sortir maintenant. -Un policier est venu ouvrir la porte et nous a fait sortir. Je n’avais aucune idée de combien de temps nous avions été enfermés.

-Quoi, tu es sérieux ?

-Et bien, si tu veux rester…

-Pas du tout”, s’exclame Dan. Qui a été le premier à sortir.

-Merci beaucoup, mais pourquoi vous nous laissez sortir ? -J’ai demandé en me dirigeant vers la sortie.

-Quelqu’un a fait en sorte que votre caution soit payée et que la plainte contre vous soit retirée.

-Qui a fait ça ? -J’ai demandé, mais j’ai eu la réponse quand j’ai regardé droit devant, Deivyd était là.

J’ai senti mon cœur bondir hors de ma poitrine, il était venu pour moi, encore une fois il m’avait sauvé.

*********************

Oui, il est venu ! Deivyd est venu la sauver.

Article précédentL’homme parfait pour moi
Article suivantDouces représailles

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,952FansJ'aime
3,373SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles